Paste your Google Webmaster Tools verification code here

Big Data

HSBC renforce son ancrage au sein de l’écosystème des fintechs et récolte les premiers résultats de son nouveau Laboratoire d’innovation à Paris

on


Béatrice Collot, Directeur Trade Finance et Affacturage d’HSBC France, a présenté aux media les premiers fruits des expérimentations menées dans l’Innovation Lab du groupe HSBC, basé à Paris. Créé en 2017 dans une approche de « Test and Learn » autour des nouvelles technologies, l’Innovation Lab, a pour vocation première d’améliorer l’expérience clients et de fluidifier, par la digitalisation, les opérations de financement liées au Commerce international et à l’affacturage. Avec un objectif de co-construction, de flexibilité et de mise en production dans des délais restreints, cet espace d’expérimentation s’appuie sur une collaboration ouverte sur son écosystème (les clients de la banque, les Fintechs identifiées, des partenaires du secteur ou la recherche universitaire) dans une optique de partenariat ou même de prise de participation dans certaines fintechs.

UTILISER LES DERNIÈRES ÉVOLUTIONS TECHNOLOGIQUES, OUI, MAIS CONCRÈTEMENT, DE QUOI S’AGIT-il ?

L’Open-Banking offre la possibilité de faire évoluer certains systèmes, selon ses besoins, par la simple connexion d’API (Application Programming Interfaces) développées par nombre de start ups. Dans ce contexte de profonde transformation, HSBC a choisi de travailler aux côtés de fintechs, en particulier pour le traitement des opérations d’affacturage et de financement international, puisque ces activités nécessitent encore aujourd’hui une gestion administrative importante, dans un cadre réglementaire complexe et impliquant de nombreux intervenants.

Dans un mode agile, permettant des délais de tests réduits et des prises de décision rapides, l’Innovation Lab de HSBC cherche à répondre à ces problématiques en utilisant plus particulièrement certaines innovations technologiques comme la Blockchain, l’Intelligence Artificielle ou encore le Big Data. Après analyse des besoins exprimés par les clients, certaines solutions sont expérimentées en live auprès des partenaires, comme par exemple le suivi des opérations de Commerce International en temps réel sur une application mobile, la sécurisation des documents d’assurance export ou encore l’optimisation du suivi des trajets maritimes partout dans le monde, projet mené conjointement avec la fintech Semsoft (voir son témoignage ci-dessous).

Cette approche Test and Learn permet des processus de développement plus courts et moins onéreux et le système de Proof Of Concept (POC), d’avoir des business cases plus rationnels et une expérience à petite échelle du projet, qui facilitent les décisions (puisque l’on connait les coûts, les bénéfices, les problématiques). Le POC est l’échantillon qui aide à modéliser et rationnaliser un concept, pour atteindre plus rapidement la mise en place à l’échelle industrielle de la solution concrète. A ce jour, 12 POC sont en cours au sein du Lab.

LE LABORATOIRE, ILLUSTRATION D’UNE STRATÉGIE GLOBALE DU GROUPE HSBC.

Cette volonté de collaboration et de partenariat avec ces pépites disruptives s’inscrit dans une politique globale du Groupe HSBC qui souhaite investir dans les fintechs et a débloqué à cette fin une enveloppe de 250 millions de dollars US. 60 millions ont d’ores et déjà été investis dans 8 fintechs, dont entre autres :

– le consortium R3, à l’origine de la plateforme Corda avec laquelle HSBC a annoncé tester dans les prochains jours les premières opérations de Trade sur la Blockchain,

– Kyriba, le leader mondial en solutions de gestion de trésorerie pour les entreprises,

– Tradeshift, une plateforme mettant en contact les fournisseurs et les acheteurs et qui connecte aujourd’hui plus de 800 000 entreprises dans 190 pays.

Ce lancement d’un nouveau Lab à Paris par le Groupe vient s’ajouter à un autre Laboratoire d’innovation situé à Singapour et qui travaille plus particulièrement sur les problématiques de paiements et de trésorerie.

Témoignage de la fintech Semsoft, basée près de Rennes, qui a participé au sein de l’Innovation Lab à l’élaboration d’une solution d’agrégation des données liées aux opérations de commerce international comme l’intégration des contraintes réglementaires, ou des informations géographiques et géopolitiques.

Le POC réalisé avec HSBC sur l’optimisation du traitement de ces données est 100% réutilisable par les clients, à travers une application mobile actuellement en développement.

Francois Paulus, CEO de Semsoft revient sur son expérience au sein de l’Innovation Lab d’HSBC: « Cette expérience au sein du Lab était inédite pour Semsoft : c’est la première fois que nous avons été réellement en situation de pouvoir co-construire une solution avec des équipes métiers. Cette démarche de co-construction, en mode test and learn, a permis la mise en place en un temps record d’une solution répondant aux besoins de l’activité de financement du commerce international (projet bouclé en 3 mois environ). Notre technologie automatisant la fusion de données issues de sources multiples s’est intégrée parfaitement dans ce contexte et les tests ont montré un réel gain de temps et d’efficacité dans le traitement des dossiers, et finalement, la solution apporte une transparence accrue pour le client. »

 

Source : HSBC France

Commentaires

commentaires

About Alex Le Guen

Recommended for you

You must be logged in to post a comment Login