Paste your Google Webmaster Tools verification code here

Internet des objets

McAfee prévoit une hausse des piratages dans le monde de l’Internet des objets

on


Depuis quelques années, McAfee Labs établit le paysage des menaces attendues pour l’année à venir. Pour 2015, McAfee prévoit la prolifération des logiciels de demande de rançon (ransomware) et des attaques visant nos objets connectés.

Wild Wild Web

Dans son rapport 2014, McAfee explique que les états et les groupes terroristes feront la guerre à leurs ennemis sur le terrain du cyberespace. Paralysie du réseau ennemi, logiciels malveillants destructeurs et vol de données sont les actions principales menées par les cybercriminels, aussi appelés cyberespions. Ces derniers sont bien souvent des mercenaires engagés par les Etats et qui effectuent une surveillance passive d’une cible en attendant de pouvoir recueillir des renseignements utiles. Aujourd’hui ce problème ne touche plus uniquement les Etats puisque le secteur des entreprises assiste aussi à l’émergence d’attaques similaires. Cette année, Orange à subit plusieurs intrusions qui se sont soldées par le vol des données personnelles (adresse mail, numéro de mobile et fixe, date de naissance) de plus de deux millions de clients et prospects.

D’autres données sensibles telles que les plans stratégiques d’une société peuvent être dérobées et être vendus à des concurrents peu scrupuleux.

Nos objets connectés sont-ils sécurisés ?

McAfee Labs estime que le nombre d’attaques à l’encontre des équipements reliés à l’Internet des objets va subir une hausse rapide en raison de la croissance exponentielle des ventes d’objets connectés. En effet les données issues des objets connectés – au sein des entreprises ou des foyers des particuliers – sont d’une grande valeur. Or, les équipements sont constitués d’un éventail toujours plus large d’éléments logiciels et matériels, ce qui engendre une très grande complexité. Et comme l’explique l’éditeur de logiciel anti-virus, la complexité est l’ennemi de la sécurité.

On déplore ainsi l’ensemble des appareils connectés dont les contrôles de sécurité sont insuffisants. En Espagne, par exemple, les compteurs électriques connectés et installés dans des millions de foyers présentaient des vulnérabilités qui ont été exploitées par des cybercriminels dans le cadre de fraudes à la facturation, ou encore pour provoquer des pannes générales d’électricité.

McAfee redoute surtout que face à la prolifération des équipements IoT (Internet of Things) dans les soins de santé et à leur utilisation dans les hôpitaux, le risque de vol des informations contenues dans ces appareils se fait de plus en plus réel. Les données de soins de santé sont encore plus précieuses que les données de carte de crédit. Reuters informe que les informations de cette nature peuvent valoir jusqu’à 10 dollars chacune, soit 10 à 20 fois plus qu’un numéro de carte de crédit américaine !

Pour lutter contre ces cyber-risques, Wind River lance le Edge Management System, une plate-forme cloud dédiée à la gestion des objets connectés dont lesquels peuvent s’y connecter en tout sécurité.

Pour les équipes de McAfee, l’année 2015 sera marqué par une attaque majeure visant les failles des équipements de l’Internet des objets.

Source

Commentaires

commentaires

About Thomas Graindorge

Fan de nouvelles technologies, je suis co-fondateur du site After the Web. N'hésitez pas à me contacter pour devenir à votre tour rédacteur sur le site.

Recommended for you

You must be logged in to post a comment Login