Paste your Google Webmaster Tools verification code here

Internet des objets

PsiKick : un capteur dépourvu de batterie pour l’Internet des Objets ?

on


Comme vous le savez, l’Internet des Objets est en pleine croissance et le nombre d’objets connectés explose. La startup américaine PsiKick va révolutionner le marché grâce à son microprocesseur très basse consommation.

Parmi les objets connectés, nombreux sont ceux qui mesurent notre activité et notre environnement de façon continue. De ce fait, une bonne partie des objets de notre futur devront être passifs, portables et dotés d’une longue autonomie. Les constructeurs proposent déjà aujourd’hui des objets à basse consommation dont l’autonomie est de 6 mois à 1 an via une simple pile bouton comme la balise d’Apple iBeacon ou le cadiofréquencemètre connecté LifeTip.

Basée en Virginie, la startup PsiKick a dévoilé un prototype de microprocesseur pour les capteurs connectés.

Les circuits électroniques utilisent des transistors qui sont des composants électroniques utilisés comme interrupteurs On/Off pour un objet. Pour mettre en marche un appareil, les transistors doivent recevoir un certain montant de tension électrique provenant de la batterie ou de la prise de courant. Ainsi, pour éteindre l’appareil, il suffit que la tension électrique apportée aux transistors soit inférieure à leur seuil de déclenchement. Toutefois, même éteint, il existe toujours une faible quantité de courant traversant les transistors. C’est pourquoi PsiKick a développé un microprocesseur à très basse consommation utilisant cette énergie non consommée par les transistors.

L’innovation de PsiKick est donc vouée aux capteurs connectés et la startup annonce une consommation 100 à 1000 fois inférieures aux processeurs actuels ! La commercialisation débutera en 2015.

Ces nouveaux microprocesseurs à très basse consommation associés aux méthodes d’alimentation alternatives telles que l’énergie thermoélectrique qui absorbe la chaleur dégagée par le corps ou l’énergie piezoélectrique créée à partir du mouvement, promettent un avenir radieux à l’IoT (Internet of Things).

Commentaires

commentaires

About Guillaume Leboucher

Mordu du digital, je suis entrepreneur récidiviste dans les services du numérique depuis 1997.

Recommended for you

You must be logged in to post a comment Login