Paste your Google Webmaster Tools verification code here

Internet des objets

TrueNorth : la puce d’IBM qui s’inspire de notre cerveau

on


Il y a six ans, IBM et des universités partenaires se donnait l’objectif de créer un processeur s’inspirant du cerveau humain. Aujourd’hui IBM présente sa puce True North censée révolutionner l’intelligence artificielle et peupler nos futurs objets connectés.

Aussi grande qu’un timbre poste, la puce neurosynaptique TrueNorth fonctionne tel un cerveau et est capable de traiter une quantité massive de données.

La puce d’IBM se compose de 4 096 coeurs neurosynaptiques, soit un million de neurones et 256 millions de synapses. Chacun de ces coeurs neurosynaptiques est autonome et agit de la même façon que dans notre cerveau. Un coeur neurosynaptique de la puce va donc effectuer des calculs (neurones), transmettre des informations (synapses) et recevoir des informations externes (axones).

Cette architecture offre une grande puissance de calcul à la puce d’IBM qui peut rivaliser avec un supercalculateur à hauteur de 400 milliards d’opérations à la seconde. Intégré dans nos objets connectés, nos appareils pourront augmenter leurs aptitudes d’apprentissage automatique (machine learning) et développer leur intelligence artificielle. Selon IBM, les ordinateurs traditionnels fonctionnent comme l’hémisphère gauche de notre cerveau qui se concentre sur les calculs séquentiels, la logique et le stockage d’informations. TrueNorth apporte les particularités de l’hémisphère droit qui ressent le monde dans son ensemble, est plus lent mais capable d’identifier des comportements récurrents et donc d’apprendre !

Enfin, la puce TrueNorth est peu énergivore, ne nécessitant que de 70 milliwatts pour alimenter ses 5,4 milliards de transistors. Il faut savoir qu’un processeur actuel possède 2 milliards de transistors et consomme environ 50 watts. Les équipes d’IBM imaginent donc un bel avenir pour leur puce dans l’Internet des Objets. « La commercialisation d’une telle puce pourrait agir comme un capteur à faible puissance pour une large gamme de terminaux embarqués et portables » « il pourrait transformer l’expérience mobile telle que nous la connaissons » déclare Dharmendra Modha, chercheur chez IBM.

Source

Commentaires

commentaires

About Thomas Graindorge

Fan de nouvelles technologies, je suis co-fondateur du site After the Web. N'hésitez pas à me contacter pour devenir à votre tour rédacteur sur le site.

Recommended for you

You must be logged in to post a comment Login