Paste your Google Webmaster Tools verification code here

Objets connectés

Une montre traqueuse d’activité chez Swatch

on


La marque Suisse qui a connu une popularité folle dans les années 80 va commercialiser une montre connectée pour quantifier son activité physique.

Les montres connectées font peur. Non pas aux consommateurs mais aux horlogers qui craignent que leurs clients portent une smartwatch plutôt qu’une montre traditionnelle. Certains iront même jusqu’à dire que les montres connectées risquent de tuer le marché de l’horlogerie.  Les constructeurs de montres de luxe ne se sentent pas menacés comme le confirme dans ses propos Nick Hayek, directeur du groupe Swatch : « les montres connectées ne possèdent pas l’élégance de nos marques comme Omega et Breguet. De plus les écrans sont trop petits pour être vraiment utiles ». Toutefois, ce sont les marques de montres d’entrée de gamme comme Swatch qui craignent les smartwatches.

C’est pourquoi Swatch vient d’annoncer le lancement d’une montre comportant un traqueur d’activité comme le fait Withings avec son Activité. D’après la marque Suisse, les fonctionnalités proposées seront simples et basiques. Les adjectifs choisis par le fabricant ne font pas vraiment rêver… Ce manque de confiance est peut-être dû à l’échec, encore mal digéré, de sa première smartwatch lancée en 2004 ! En effet, il y a 10 ans, Swatch lançait la Paparazzi en collaboration avec Microsoft. Via un controleur sans-fil la montre recevait les dernières actualités de MSN Direct, la météo, l’horoscope ou des messages instantanés de MSN Messenger.

La Swatch Paparazzi, première montre connectée de la marque

La Swatch Paparazzi, première montre connectée de la marque

Commercialisé en 2015, nous espérons que le résultat final soit un produit avec une véritable identité et non pas une montre connectée non inspirée qui a été réalisée parce qu’il fallait suivre le marché.

Commentaires

commentaires

About Thomas Graindorge

Fan de nouvelles technologies, je suis co-fondateur du site After the Web. N’hésitez pas à me contacter pour devenir à votre tour rédacteur sur le site.

Recommended for you

You must be logged in to post a comment Login